Nouvelle étude sur l'entraide autogérée

Lorsque des personnes vivant une situation similaire prennent leur destin en main.

Nouvelle étude sur l’entraide autogérée en Suisse
Pour la première fois, une étude de portée nationale s’intéresse à l’entraide autogérée. Sur la base d’une recherche empirique, les auteur-e-s dressent un tableau complet de l’entraide et tirent des conclusions sur la portée, l’utilité et les limites de l’entraide autogérée. L’étude paraîtra le 1er septembre 2017 aux éditions Hogrefe.
A la demande d’Info-Entraide Suisse, deux équipes de recherche de l’Université de Lausanne et de la Haute école de Lucerne Travail social ont mené une vaste étude sur l’entraide autogérée en Suisse. Les résultats de cette analyse visent notamment à donner des réponses à la question de savoir si le soutien fourni actuellement par les institutions et la scène politique est suffisant et s’il répond aux attentes des acteurs du domaine de l’entraide.

Tendances de l’entraide en Suisse

Depuis la fondation du premier Centre d’Info-Entraide à Bâle en 1981, le mouvement d’entraide en Suisse a connu une progression fulgurante. La base de données d’Info-Entraide Suisse comprend plus de 2500 groupes d’entraide avec environ 43 000 participants. Cela représente 32 participants pour 100 000 habitants, un chiffre qui ne dépassait pas 24 en 2004. On continue cependant d’observer un important potentiel de croissance. A titre de comparaison, l’Allemagne compte environ deux à trois fois plus de groupes d’entraide par habitant. Les trois quarts de ces groupes sont affectés au domaine de la santé tandis qu’un quart s’occupe de thèmes sociaux. Les maladies somatiques concernent 40% des groupes, les problèmes de dépendance 20% et les maladies psychiques 17%.

Utilité et limites du point de vue des participants et des professionnels

L’équipe de recherche se penche sur la question relative aux répercussions et limites de la participation à un groupe d’entraide. Un questionnaire à ce sujet a été remis à plus de 1000 personnes de contact de groupes d’entraide. De plus, six entretiens de groupes cibles regroupant 46 participants et douze entretiens avec des professionnels issus du domaine social et sanitaire ont été menés. Les effets que les membres attribuent à une participation correspondent aux besoins qu’ils ont cités et sont presque entièrement corroborrés par les professionnels. Le fait de participer exerce également un impact sur la relation avec les autres (proches, membres du groupe) et les professionnels. Du point de vue des professionnels, les effets sont également perceptibles auprès de l’ensemble de la société.

Mise en réseau et recommandations en termes d’actions à entreprendre

L’étude s’intéresse aussi à la forme d’organisation et à la dotation en ressources d’Info-Entraide Suisse et des Centres Info-Entraide. Elle se penche sur la mise en réseau avec les partenaires et institutions du système socio-sanitaire et formule des recommandations en termes d’actions à entreprendre au monde politique et à plusieurs autres acteurs. Véritable plaque tournante pour les personnes concernées et les groupes d’entraide, les Centres Info-Entraide jouent un rôle important dans la diffusion du mouvement d’entraide en Suisse. Les partenaires les plus fréquents des Centres Info-Entraide sont des cliniques/services psychiatriques, bureaux de consultation sociale, organisations de handicapés, organisations d’entraide et ligues de santé. Dans le cadre de la santé psychosociale, la collaboration renforcée des Centres Info-Entraide avec les services et hôpitaux psychiatriques devrait endosser un rôle important pour le soutien des personnes concernées - en particulier concernant des thèmes rares ou tabous (notamment les maladies psychiques). A ces fins, cette année Info-Entraide Suisse a commencé à travailler, de concert avec les Centres Info-Entraide, sur le projet pilote « Institutions de santé favorables à l’entraide ».

Entraide autogérée en Suisse. Importance, portée socio-sanitaire et développement par H. Ben Salah, R. Knüsel, L. M. Lanfranconi, J. Stremlow. Berne : Hogrefe, août 2017

Possibilité de commander l’étude sur www.infoentraidesuisse.ch/etude